L’Adieu

Devant le téléphone, il attend qu’elle appelle
Chaque jour il frémit quand il entend sa voix
Et si depuis deux mois, il ne vit que pour elle,
Il croit toujours l’entendre pour la première fois

Parfois quand il est seul, et quand elle n’est pas là
Rien que pour son plaisir, il met son répondeur
Et se prend quelquefois à murmurer tout bas
Le message enjoué qu’il sait déjà par cœur

Débordant de bonheur, il s’apprête à répondre
Et cet instant de joie vaut bien tous les malheurs
Il donnerait son âme pour ces quelques secondes
Pour entendre sa voix, il donnerait son cœur

Le voilà qui décroche… trop tard ! Tout est perdu !
Que n’aurait-il pas fait pour reculer le temps !
Mon Dieu, s’il avait su… Aurait-il répondu ?
Tout se passait si bien… Il l’aimait tellement !…

Un seul mot a suffit à l’autre bout du fil
Pour lui mettre à jamais des torrents plein les yeux
Pour marquer sur son cœur à l’encre indélébile
L’émotion si amère de ce funeste aveu
… Adieu !

A lire aussi ...

Leave a Comment