Tant que tourne la valse

La lumière se tamise
Sur la piste cirée
L’émotion se précise
Quand ils font leur entrée

Son danseur la conduit
Dans un élan gracieux
Et l’attire contre lui
D’un geste majestueux

Contact du bassin
Communion essentielle
Les deux ne font plus qu’un
Tant l’harmonie est belle

Dans sa robe pailletée
Les cheveux en chignon
De ses bras entourée
Elle prend la position

Le cadre est bien marqué
Le corps, un peu cambré,
Coup de tête, côté…
Le tableau est parfait

Aux premières mesures
Les dernières voix se taisent
Le rythme est lent et pur
C’est une valse anglaise

Léger balancement
Impulsion de la main
L’instant est fascinant,
Elégant, féminin

Bercée dans cette ronde
Quasi imperceptible
Elle danse, seule au monde,
Un rêve irrésistible

Et les violons cadencent
Dans un souffle soyeux
La plus suave des danses
Qu’on ait vu sous les cieux

Danse, vole, sois prête
A sublimer la grâce,
Et que le temps s’arrête
Tant que tourne la valse…

A lire aussi ...

Leave a Comment