Ce sont des machos

Sur l’air de « Fais comme l’oiseau » de M. Fugain

Ce sont des machos
Ça n’ jure que par la chair fraîche, les machos
Ça chasse les jolies fesses, les machos,
Une paire de seins, ils se pressent, les machos
Vers le râteau…

On en a marre d’être sifflées
Par ces mâles un peu excités
Qui cherchent dans nos décolletés
Je ne sais quel fantasme, dis !

On ne veut plus être accostées
Par tous ces mecs en manque d’idées
Qui ne sav’ même plus charmer
Sans s’embrouiller

Ce sont des machos
Ça n’ jure que par la chair fraîche, les machos
Ça chasse les jolies fesses, les machos,
Une paire de seins, ils se pressent, les machos
Vers le râteau…

Pour une fille qui leur a souri,
Qu’ils emmènent jusque dans leur lit
Ils en auront baratiné
Plusieurs dans la mêm’ soirée, dis !

Ce n’est pas celle qui est jolie,
Pas celle qui a de l’esprit,
Mais celle qui après deux whiskies
Leur a dit oui…

Ce sont des machos
Ça n’ jure que par la chair fraîche, les machos
Ça chasse les jolies fesses, les machos,
Une paire de seins, ils se pressent, les machos
Vers le râteau…

On parle de modernité
Dans les mœurs et dans les idées
Alors pourquoi se comporter
En hommes des cavernes, dis !

En multipliant les conquêtes
Comme s’ils étaient de vulgaires bêtes
On n’y croit pas, on n’y croit plus,
L’homme n’est plus…

Ce sont des machos
Ça n’ jure que par la chair fraîche, les machos
Ça chasse les jolies fesses, les machos,
Une paire de seins, ils se pressent, les machos
Vers le râteau…

A lire aussi ...

Leave a Comment