Nostalgie

Ce soir la nuit est belle, et le ciel dégagé,
Une légère brise souffle sur mon visage ;
Un vent frais, parfumé des effluves du large
Glisse dans l’air du soir, au bout de la jetée.

Le vieux phare balaye de son faisceau puissant
La voûte sombre et noire en une étrange danse
Pas un son, pas un bruit, ne brise le silence
Si ce n’est la chanson que chante l’océan

Encore deux ou trois pas avant de retourner…
La soirée est si douce et je n’ai pas sommeil ;
J’ai envie de marcher sous la lune qui veille,
Envie de rassembler des pensées oubliées

Il suffirait d’un simple retour en arrière
Pour raviver le feu à ma mémoire vide
Il suffirait d’un rien, un souvenir rapide
Pour que sous les étoiles, demain devienne hier

Pour que l’on se retrouve, ensemble comme avant.
T’en souviens-tu, dis-moi ? C’était l’été dernier…
Te souviens-tu de moi ou m’as-tu oublié ?
Je n’aurais jamais cru que j’en souffrirais tant

Un an vient de passer. Un an ! Pauvre de moi !
Je pense encore à toi, et mon cœur se fait lourd
Je t’aime à en mourir, mais non, je vis toujours
Sans bonheur et sans joie, sans amour et sans toi

A lire aussi ...

Leave a Comment